Historique




Cela a commencé il y a 20 ans.


1992 : Il y a vingt ans, l’Ambassade de France crée le Salon du livre francophone pour rendre hommage aux libraires qui ont continué a diffuser, durant la guerre civile, la production des maisons d’édition françaises. Le Salon s’installe à l’Espace des lettres, rue de Damas, sur 600 m². Très vite, un partenariat a été établi avec le Syndicat des importateurs du livre et les libraires francophones libanais.

 

1994 : Les disquaires libanais sont associés à la manifestation qui devient le Salon francophone du livre, du disque et du multimédia : « Lire en français et en musique ».

 

1995 : Le Salon du livre s’installe au Futuroscope puis, à partir de 2002, au BIEL, très proche du Centre-Ville. La manifestation prend de l’ampleur et s’étend désormais sur 3500 m².

 

2005 : Preuve du dynamisme et de la richesse de l’édition et de la culture française au Liban, près de 92 000 visiteurs rencontrent une cinquantaine d’auteurs francophones et plus de 70 stands réunissent dans une même optique, les librairies, les maisons d’édition nationales, la presse et les différentes associations culturelles libanaises, les ambassades francophones et institutions autour d’un programme riche en nouveautés.

 

2006 : La guerre de l’été 2006 empêche le déroulement du Salon. Toutefois, la Mission Culturelle Française organise une manifestation spéciale « Auteurs en direct » : plus d’une vingtaine d’écrivains francophones vont à la rencontre du public libanais, tant à Beyrouth qu’en province.

 

2008 : L’organisation du Salon revient au Syndicat des importateurs de livres. Le Bureau du Livre de l’Ambassade de France peut centrer son intervention sur la programmation culturelle : l’édition 2008 est l’occasion de recevoir une centaine d’écrivains dont une quarantaine venus de l’étranger, et de découvrir de très nombreux auteurs francophones libanais ainsi qu’un large programme de  conférences et de rencontres.

 

2009 : A partir d’avril et durant un an, Beyrouth est « Capitale mondiale du livre » de l’Unesco. Cette nomination donne à la 16ème édition du Salon du livre un caractère particulier. De nombreux artistes de renom sont présents, et le prestigieux Prix littéraire des cinq continents organisé par l’Organisation internationale de la Francophonie, est décerné au Salon. Des événements marquants sont organisés dont le projet Ulysse 2009, dans le cadre duquel un bateau transportant une pléiade d’auteurs et de conférenciers termine son voyage dans le port de Beyrouth.

 

2010-2011 : Depuis deux ans le Salon, qui a confirmé sa position phare dans la vie culturelle libanaise, s’organise autour de grands thèmes : « Les mots de la Méditerranée » en 2010 et « Les mots de la liberté » en 2011. La Belgique qui était l’invité d’honneur en 2011 organise de nombreuses rencontres et notamment les frères Schuiten qui créent « en live » et en musique le dernier épisode d’une série BD.

 

2012 : Le Salon fête ses 20 ans, en 2012, avec l’Académie Goncourt comme Invité d’honneur. Huit académiciens annoncent en direct du Salon, la 3ème sélection du Prix Goncourt 2012. A cette occasion est lancé le nouveau prix littéraire Liste Goncourt / Le Choix de l’Orient. 18 étudiants de 12 Universités du Proche-Orient ont la tâche de désigner un titre parmi la 2ème sélection Goncourt. Mathias Enard avec La Rue des voleurs remporte ce nouveau prix ; la traduction arabe de son livre sera présentée au Salon lors de l’édition 2013 du Choix de l’Orient.