Fiche AuteurRETOUR A LA LISTE DES AUTEURS

Tamzali Wassyla

Sciences Humaines

Biographie

Née à Béjaïa, Algérie, en 1941, au sein d’une famille de marchands et d'industriels prospères. Son père, engagé dans la lutte pour la libération du pays, est tué en 1957 par un militant du FLN.

Rédactrice en chef du premier hebdomadaire maghrébin libre Contact de 1970 à 1973, elle publie en 1975 un livre sur le cinéma d’Afrique du Nord, En attendant Omar Guetlato, un opus pour la liberté d’expression.

Elle exerce ensuite comme avocate à Alger, de 1966 à 1977, puis devient fonctionnaire internationale, de 1979 à 1999, en tant que directrice du programme sur les violations des droits des femmes au sein de la division des Droits de l’homme et de la paix de l’Unesco. Elle a notamment rédigé le rapport sur Le viol comme arme de guerre, eu égard à la situation en Bosnie-Herzégovine.

En 1989, elle rejoint le Front des Forces Socialistes et occupe des fonctions dans les instances dirigeantes de ce parti.

Engagée dans le mouvement féministe maghrébin en 1992, elle a été cofondatrice du Collectif Maghreb égalité pour un dialogue entre les peuples de la Méditerranée, dont elle devient la directrice exécutive en 2006.

A partir de 1996 elle dirige le programme de l’Unesco pour la promotion de la condition des femmes de Méditerranée.

En 2001, elle est nommée vice-présidente du Forum international des Femmes de la Méditerranée et, en 2005, elle participe à l’organisation du 10e Congrès mondial des études féministes sur les migrations.

En 2007, elle publie ses impressions sur la guerre d’indépendance de son pays Une éducation algérienne. En 2009, dans Une femme en colère. Lettre d’Alger aux Européens désabusés, elle questionne les Occidentaux qui, au nom de la "laïcité ouverte" et du respect de toutes les religions, n’hésitent pas à sacrifier les droits fondamentaux des femmes. Ses activités culturelles et militantes l’ont dirigée vers un féminisme universel et laïc, elle reste déconcertée face à certaines féministes européennes actuelles, qui défendaient il y a peu la liberté et le droit à l’égalité comme inaliénables, et voient aujourd’hui ces droits comme conjoncturels. La laïcité «est une nécessité absolue», pour assurer et préserver la cohésion sociale.

Elle est Chevalière de l’Ordre National du Mérite en France et a reçu le Lifetime Achievement Award lors de la conférence globale contre le trafic des femmes à Dhaka, Bangladesh.

Bibliographie sélective

Histoires minuscules des révolutions arabes, Chèvre-feuille étoilée, 2012

Burqa ? avec Claude Ber, Chèvre-feuille étoilée, 2010

Une femme en colère : lettre d'Alger aux Européens désabusés, Gallimard, 2009

Une éducation algérienne : de la révolution à la décennie noire, Gallimard, Témoins, 2007